jeudi 3 septembre 2020

[TAG] Mes incontournables (récents) en SFFF

Vert, du blog Nevertwhere, a eu la formidable idée de lancer un appel à listes d'incontournables récents en SFFF. Il faut donc citer entre 6 et 10 titres de livres publiés après 2000 (c'est l'année de publication dans leur version originale qui compte). Les précisions se trouvent sur la page dédiée de son blog, où elle a également référencé toutes les listes, une excellente source pour trouver des idées lectures !

Logo réalisé par Anne-Laure du blog Chut... Maman lit !

Alors ça n'a pas été si facile de concocter cette liste, pour la principale raison que j'ai une très mauvaise mémoire... je peux me souvenir d'avoir bien aimé un livre, mais plus tout à fait pourquoi ! Heureusement que j'en ai chroniqué quelques uns, ce qui a été bienvenu pour me rafraîchir la mémoire (comme quoi, un blog ça peut être utile... si on est assidu).

Voici donc la liste des 8 lectures qui m'ont le plus marquée ces 6 dernières années. Au programme, beaucoup de SF, surtout du space op, un peu de zombies (parfois du space op et des zombies en même temps), du fantastique et de l'humour. Je crois que mon article arrive un tout petit peu en retard par rapport à la date limite officieuse, mais je compte sur l'indulgence de Vert pour valider ma participation...

La trilogie des Enfants de Poséidon, Alastair Reynolds (2012, 2013, 2015)


Du space opera comme j'aime en lire, dans un univers crédible, avec de l'aventure, du mystère et un contexte africain original. J'avais particulièrement bien aimé le jeu de piste du premier tome, tellement que j'ai directement enchaîné avec les tomes suivants. Ce qui est assez fou quand je vois le nombre de séries que j'ai entamées et jamais pas encore finies... En tous cas Reynolds est un de mes auteurs favoris de space opera, mon genre de prédilection, et j'aurais d'ailleurs pu aussi citer le Cycle des Inhibiteurs, avec lequel j'ai découvert l'auteur (mais une relecture s'impose avant de pouvoir en parler, car je n'en ai plus beaucoup de souvenirs... excepté que c'était génial !)

⇒ Chronique sur La Terre bleue de nos souvenirs
⇒ Chronique sur Sous le Vent d'acier
⇒ Chronique sur Dans le sillage de Poséidon

Seul sur Mars, Andy Weir, 2014

Journal de bord d'un MacGyver scientifique échoué sur Mars, avec beaucoup d'humour et de réalisme. Ça se lit tout seul (même en VO, dans un style very american), même si le schéma est linéaire et répétitif (problème - solution), là n'est pas l'intérêt de ce roman. Le film est à voir aussi, même si c'est surtout le livre qui m'a le plus marquée.

    ⇒ Chronique sur Seul sur Mars



    Maître de la matière, Andreas Eschbach, 2011

    Un roman dont je n'avais pas entendu parler avant de le lire (c'était un cadeau), mais qui fut une excellente surprise. Ca parle robotique, origines et devenir de l'humanité. Ce titre est apparu dans la liste grâce à monsieur qui m'a rappelé les chouettes idées qu'il y avait dedans.

    ⇒ Chronique sur Maître de la matière



    Celle qui a tous les dons, M. R. Carey, 2014

    Un post-apo où l'on suit une petite fille zombie et sa maîtresse d'école dans leur fuite à la survie. Bizarrement, la transformation n'affecte pas les enfants autant que les adultes. Ceux-ci gardent leur humanité malgré une appétence pour la chaire humaine. Comprendre ce phénomène pourrait bien être la clé de la survie de l'humanité. Je me suis retrouvée happée dans leur fuite, avec une fin que j'avais trouvée bien pensée, optimiste et effrayante à la fois.

    ⇒ Chronique sur Celle qui a tous les dons


    Morwenna, Jo Walton, 2011

    Journal d'une adolescente, qui nous raconte comment elle trouve refuge et échappatoire dans les lectures de l'imaginaire. Bourré de références, ce roman ne peut que parler aux amateurs du genre. Il semblerait que ma lecture m'avait déçue à l'époque, la faute à une attente trop haute. D'ailleurs cela m'a fait le même coup avec ma lecture récente de Mes Vrais Enfants de la même autrice, qui a été encensé un peu partout. Mais avec le temps, je garde un excellent souvenir de Morwenna, lecture qui est liée dans ma mémoire au lieu où je l'ai lu, lors d'une mission à l'observatoire du Mont Palomar en Californie...

    ⇒ Chronique sur Morwenna

    Redshirts, John Scalzi, 2012

    A bord d'un vaisseau spatial d'exploration, certains gradés haut placés survivent immanquablement aux périlleuses missions, tandis qu'il y a systématiquement un agent anonyme qui n'en revient pas... J'ai adoré le concept du roman,  même si j'ai ensuite appris qu'il avait été exploité dans un film sorti en 1999. C'était mon premier Scalzi, que je lis depuis avec plaisir (notamment Le Vieil homme et la guerre et le remake Fuzzy nation ou La Controverse de Zara XXIII en français), car il écrit toujours de manière fluide et avec beaucoup d'humour. J'ai hâte de lire sa dernière trilogie de L'Interdépendance.


    Le Problème à trois corps, Cixin Liu, 2006

    Et je vais finir avec deux séries que j'ai commencées et pas encore terminées : tout d'abord la trilogie du Problème à trois corps, dont je n'ai lu que le premier tome, mais compte bien lire la suite. Un roman de hard SF plein de pédagogie comme sait l'écrire Liu Cixin (voir Boule de foudre pour un autre exemple), et dépaysant par son contexte chinois. Et je le fais remonter dans ma pile à lire / relire car je viens d'apprendre qu'une série Netflix serait en préparation, par David Benioff et D.B. Weiss, les créateurs de la série Game of Thrones !...

    ⇒ Chronique sur Le Problème à trois corps


    L'Eveil du Léviathan, The Expanse 1, James S.A. Corey, 2011

    Et pour finir, je citerai la série The Expanse, dont j'ai lu les deux premiers tomes, mais qui en compte déjà 6 autres et un dernier à paraître... j'avais adoré ce space opera, avec un côté un peu horrifique et une narration qui alterne les points de vue des différents personnages, nous tenant en haleine de chapitre en chapitre. Il paraît que l'adaptation en série est excellente, mais à mon grand désespoir, elle a malheureusement migré de plateforme...

    ⇒ Chronique sur L'éveil du Léviathan



    mercredi 24 juin 2020

    Boule de foudre - Liu Cixin



    Un deuxième roman emprunté en numérique aux bibliothèques de la ville de Paris, que je n'aurais sinon pas lu, ou pas de sitôt... Il s'agit d'un roman de l'auteur chinois Liu Cixin, à qui l'on doit notamment la trilogie du Problème à trois corps (dont j'ai lu le premier tome, mais pas encore la suite...)

    jeudi 21 mai 2020

    Les Miracles du Bazar Namiya - Keigo Higashino



    C'est l'avis enthousiaste de Tigger Lilly qui m'a fait choisir cette lecture, et je ne le regrette pas ! Je remercie au passage les bibliothèques de la ville de Paris qui ont exceptionnellement permis de s'inscrire en ligne pendant le confinement, pour avoir accès à leur catalogue numérique jusque fin juin (et merci à Vert pour le tuyau !) Et leur catalogue numérique est franchement bien fourni. Je ne m'attarderai cependant pas sur le fait qu'il s'agissait d'un premier emprunt pour moi, et qu'il a fallu que je me batte un peu avec Adobe pour réussir à télécharger le livre sur la liseuse...

    samedi 2 mai 2020

    Diaspora - Greg Egan

    Je n'avais pas encore lu de roman de Greg Egan, auteur réputé de hard SF... J'avais lu quelques échos positifs sur Diaspora, publié en français l'année dernière aux éditions Le Bélial' (la VO étant parue en 1997), je me suis donc laissée emporter dans l'aventure...

    mardi 31 mars 2020

    Journal d'un AssaSynth #1 - Martha Wells

    #1 Défaillances systèmes


    Un court roman d'à peine 130 pages, primés plusieurs fois et reçu au pied du sapin à Noël ? pourquoi s'en priver...

    samedi 14 mars 2020

    Chroniques du Pays des Mères - Elisabeth Vonarburg

    Chaudement recommandée par plusieurs amies lectrices, j'ai cédé et me suis acheté cette nouvelle édition de Chroniques du Pays des Mères, parue chez Mnémos en novembre 2019. Et j'ai bien fait de ne pas tarder à me lancer dans cette lecture...

    lundi 23 janvier 2017

    [Chronique] La Séparation - Christopher Priest

    Cela fait pas mal de temps que j'entends parler de l'auteur britannique Christopher Priest. De fait, je connais de nom plusieurs de ses romans, notamment Le Prestige dont j'ai vu et apprécié le film (sans savoir qu'il était en fait une adaptation). Je me suis donc attaquée à La Séparation, avec quand même quelques attentes, surtout que ce n'est pas forcément un roman vers lequel je me serais tournée si je n'en connaissais pas la réputation... Je n'ai encore jamais lu d'uchronie et le sujet me rebutait un peu. J'ai d'ailleurs eu un peu peur au début, à cause de mes lacunes en histoire (cette matière n'est vraiment pas mon fort, on peut même dire que je suis assez nulle), mais après quelques révisions dans un livre d'histoire, je me suis lancée...

    Court résumé
    Stuart Gratton est historien, et publie des ouvrages en s'appuyant notamment sur des témoignages de vétérans, en particulier de la Seconde Guerre mondiale. L'un de ses prochains sujets pourraient porter sur un personnage entouré d'un certain mystère, mentionné dans une note écrite par Churchill lui-même : J. L. Sawyer y est décrit à la fois comme objecteur de conscience et comme pilote de l'armée...