19 sept. 2015

[Chronique] L'Opéra de Shaya - Sylvie Lainé

L'Opéra de Shaya de Sylvie Lainé est un recueil de quatre nouvelles, qui a été très primé cette année : Grand Prix de l'Imaginaire 2015, prix Bob Morane 2015, prix Rosny Ainé 2015.

La première nouvelle, L'Opéra de Shaya, nous est contée du point de vue de So-Ann, née sur un vaisseau et qui voyage sans cesse de planète en planète sans trouver d'endroit où elle se sente vraiment bien. Sur chaque nouvelle planète qu'elle visite, on attend d'elle qu'elle s'intègre à la société, qu'elle intègre ses habitudes, ses règles vestimentaires et esthétiques. Mais So-Ann ne trouve pas son bonheur...
"J'en ai marre de ces vaisseaux où l'on ne fait rien d'autre qu'attendre d'être arrivé quelque part. Et j'en ai marre de ces planètes pourries qui ne rêvent que de te digérer !"

8 sept. 2015

[Chronique] Le Volcryn - G. R. R. Martin

C'est encore un peu le Summer Star Wars qui a orienté mon choix de lire Le Volcryn de G. R. R. Martin (même si j'ai une tendance naturelle pour le space opera) mais aussi le challenge S4F3 (Summer Short Stories of SFFF) qui invite à lire du court (moins de 350 pages).

Résumé : le scientifique d'Brannin et sa fine équipe embarque à bord du vaisseau l'Armageddon pour aller à la rencontre des êtres légendaires que sont les volcryns. Mais le capitaine du vaisseau est un personnage assez étrange : il n'apparaît que sous forme d'un hologramme, et espionne secrètement tout son équipage. Quel est son secret ? quel est ce danger ressenti par le télépathe du groupe ? les choses se précipitent lorsque l'équipe commence à subir des accidents mortels suspects...

5 sept. 2015

[Chronique] La Grande Route du Nord - Peter F. Hamilton

Après avoir terminé le dernier tome du Trône de fer, il me fallait bien un autre petit pavé pour garder le rythme ! Mais assez de fantasy, retour en SF avec la Grande Route du Nord de Peter F. Hamilton, un auteur que j'ai déjà lu et apprécié avec le début de sa saga de l'Aube de la nuit.

Résumé : Mars 2143, un corps a été retrouvé dérivant dans un fleuve à Newcastle. Dès le départ, l'équipe qui est mise sur l'enquête sait qu'il ne s'agit pas d'un banal meurtre. L'identité de la victime d'abord : il s'agit d'un North, un des descendants clonés de Kane North, à la tête de Northumberland Interstellar qui détient une grosse part de la production d'énergie sous forme de bioil, une sorte de pétrole à base d'algue. L'autre particularité de ce meurtre, sa signature : le cœur de la victime a été lacéré par une arme en forme de main avec cinq lames à la place des doigts... ressemblances troublantes avec le meurtre de Bartram North perpétré 20 ans plus tôt sur la planète St Libra : une jeune femme, seule survivante du massacre, a été inculpée à l'époque, mais celle-ci a toujours clamé son innocence et soutenu que le meurtrier est un monstre humanoïde à l'odeur de menthe...