mercredi 24 juin 2020

Boule de foudre - Liu Cixin



Un deuxième roman emprunté en numérique aux bibliothèques de la ville de Paris, que je n'aurais sinon pas lu, ou pas de sitôt... Il s'agit d'un roman de l'auteur chinois Liu Cixin, à qui l'on doit notamment la trilogie du Problème à trois corps (dont j'ai lu le premier tome, mais pas encore la suite...)

Dans ce roman raconté à la première personne, le narrateur perd ses parents d'une façon horrible et spectaculaire : ils sont calcinés par un phénomène un peu particulier de foudre, qui prend la forme d'une boule. Tout cela sous ses yeux, et le jour de son 14ème anniversaire. Cette scène va évidemment le hanter toute sa vie et la compréhension de ce phénomène atmosphérique va devenir l'obsession de ses recherches. Son chemin croisera celui de Lin Yun, qui cherche aussi à reproduire le phénomène artificiellement, mais à des fins purement militaires, et de Ding Yi, professeur marginal et un peu excentrique. Ses recherches le mèneront au sommet du Mont Tai et jusqu'en Sibérie, sur les traces d'une ancienne base secrète russe.

Le tout début du roman, qui s'ouvre sur la scène de la disparition des parents du narrateur frappés par la boule en foudre, m'a bien accrochée, car on se doute que dans un roman de Liu Cixin, estampillé hard SF, on devrait avoir une explication physique au moins un peu crédible de ce phénomène mystérieux. Phénomène qui par ailleurs existe réellement : l'auteur nous raconte en annexe son expérience du phénomène, et on en connaît tous une illustration célèbre qui apparaît dans Les Sept Boules de cristal des aventures de Tintin. 

De fait, j'ai adoré l'interprétation qui est donnée de la foudre en boule : même si elle n'est physiquement pas si crédible, elle est assez originale, voire même un peu rigolote. J'ai juste trouvé un peu dommage que l'idée soit développée uniquement dans l'optique militaire. Les réflexions sont toutes tournées vers la mise au point d'armes, ce qui m'a un poil déçue, même si le principe des armes recherchées est plutôt de neutraliser l'équipement de l'adversaire, et non pas de l'éliminer. Et puis le personnage de Lin Yun avec son obsession pour les armes est un peu dérangeante sur les bords, limite pas tout à fait crédible de mon point de vue (cela dit, de tels psychopathes existent certainement...)

***

Boule de foudre est un roman qui se lit très bien, avec une interprétation originale de ce phénomène atmosphérique qui existe bel et bien et fait encore l'objet de recherches scientifiques. Même si l'explication est un peu fantaisiste physiquement, on ne peut nier le fait que Liu Cixin a une imagination assez débordante. D'un point de vue personnel, j'ai seulement regretté que l'aspect militaire soit au centre du roman, même si cet axe structure le récit de manière totalement cohérente du début à la fin.

***
Boule de foudre,
Liu Cixin,
traduit du chinois par Nicolas Giovanetti,
Actes Sud, sept. 2019,
[ebook 387 pages]

10 commentaires:

  1. Déjà que j'évite la Hard-SF habituellement, si en plus ça ne permet pas d'apprendre de vraies choses, c'est presque la double peine. >.<
    Je n'ai pas souvenir d'avoir vu cet aspect très militaire dans les autres chroniques que j'ai pu lire. Ça me refroidit encore plus, je crois que ma découverte de Liu Cixin continuera d'attendre. ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les concepts physiques sont bien réels, c'est juste qu'ils sont extrapolés pour expliquer le phénomène de foudre en boule, et il est certain que cette explication ne peut être même proche de la réalité. Mais je l'ai trouvée assez rigolote ^^ Et justement j'aurais même préféré plus d'extrapolations physiques farfelues qu'une focalisation sur le potentiel en tant qu'arme. Si cet aspect militaire te rebute, ce n'est effectivement pas par celui ci qu'il faut commencer. Il faudrait que je relise Le Problème à trois corps (fichue mémoire) mais j'avais beaucoup aimé !

      Supprimer
  2. Encore un auteur que je dois découvrir, jamais lu, peut être au format nouvelle ? Là comme ça je me rappelle pas. Ca a l'air assez sympa, pour le coup ça me fait moins peur que Greg Egan héhé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Liu Cixin est plus abordable que Greg Egan, du peu que j'ai lu de chaque auteur, je trouve qu'il a un sens de la pédagogie et des images qui le rendent plus accessible.

      Supprimer
  3. Le côté militaire me tente moyennement pour le coup. Et encore plus le côté boule de cristal (cette scène dans Tintin m'a traumatisée enfant !). Il faudrait que je réessaie le Problème à trois corps un jour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il n'y a pas de boule de cristal ici, c'est seulement dans Tintin ! ici c'est vraiment le phénomène physique qui crée ces boules de foudre qui est exploré.

      Supprimer
  4. Cette histoire de foudre me tente bien. Mais j'ai le Problème à trois corps qui attend dans ma PAL, je commencerai donc par là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman-ci est un one-shot et se lit bien, si jamais il passe entre tes mains. Commencer par Le Problème à trois corps, ça me paraît bien aussi :)

      Supprimer
  5. Comme Alys, j'ai le Problème à trois corps qui m'attend. On verra pour celui-là plus tard quand je serais devenue Liu Cixin addict :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi les 2 tiers du Problème a trois corps qui m'attendent encore et j'ai hâte de m'y remettre ^^

      Supprimer