7 mars 2015

[Mini-chronique] A Feast for crows de G. R. R. Martin

Comme beaucoup, je suis en train de lire la saga A Song of Ice and Fire et je ne ferai qu'une brève chronique du tome 4 que je viens de terminer, A Feast for crows, car beaucoup a déjà été dit.

Il se trouve que j'ai vu la série avant d'entamer la lecture il y a presqu'un an (je suis assez lente). Mais cela ne m'a pas du tout empêchée d'apprécier la lecture des trois premiers tomes, car on apprend beaucoup de détails absents de la série, et les personnages gagnent vraiment en profondeur. Cela est principalement dû au fait que la narration est basée sur les points de vue subjectifs des personnages principaux, une dimension forcément absente de l'adaptation télévisée. Et ça se lit bien aussi car beaucoup se passe lors de dialogues, et la plupart des personnages ne manquent pas de répartie et d'humour, ce qui est un autre point fort de la narration - et je ne parle pas seulement de Tyrion !


La série couvrant les trois premiers tomes, je n'étais au courant de rien à propos du contenu de ce quatrième tome. Il faut savoir que les livres 4 et 5 se passent en fait à peu près aux mêmes périodes de l'histoire mais du point de vue de personnages différents. Ainsi dans le 4, on suit principalement Cersei, Jaime, Arya, Brienne et Samwell (et quelques autres du côté de Dorne et des Ironmen). Même si, il faut l'avouer, l'histoire n'avance pas des masses au cours de ces quelques 700 pages, j'ai toujours eu autant de plaisir à retrouver tous ces personnages que l'on "aime ou aime détester", comme le dit lui-même Martin au dernier chapitre. La fin est par contre très très frustrante (il commence à se passer des choses et boom ! c'est fini !), d'autant plus que le 5 n'en prend pas directement la suite... il faut donc savoir être patient !

Arf, il est quasiment certain que je ne serai pas à jour dans ma lecture lorsque la saison 5 débutera... mais tant pis, surtout que Martin aurait annoncé que les scénaristes ont prévu d'éliminer des personnages qui ne meurent pas dans ses livres !... je ne serai donc pas à l'abri de surprises malgré la lecture -- et c'est tout aussi bien finalement !


Et pour finir, pour ceux qui lisent en anglais ce n'est peut être pas toujours l'idéal pour améliorer son vocabulaire car on peut se retrouver à apprendre des mots de vieil anglais ! Par exemple, j'ai appris au contact d'un collègue américain que ça fait un peu vieillot si on emploie "fortnight" pour une quinzaine de jours (constamment utilisé dans le livre), ou "isles" pour les îles...

* * *

A Feast for Crows
Georges Raymond Richard Martin
Bantam Spectra Books, 2005

4 commentaires:

  1. Cool, enfin un peu de Fantasy dans ce monde de SF! ;)
    A propos de ton commentaire sur le mot "fortnight", il me semble en fait qu'il est surtout utilisé en Angleterre.
    A+!
    Frakass

    RépondreSupprimer
  2. Profite de cet instant fantasy, il n'y en n'aura peut être pas beaucoup d'autres :-p
    Aha bien vu pour le "fortnight"! bon, ça va alors si ça sonne anglais britannique plutôt que vieil anglais, c'est même plutôt la classe ;-)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu le 5 récemment et y ait retrouvé le plaisir de lecture du 3. Le 4 m'avait paru mal équilibré.

    RépondreSupprimer
  4. Oui je suis d'accord, tout est concentré sur les derniers chapitres, alors que les intrigues n'avancent quasiment pas tout du long... Tu me rassures pour le 5, il faut donc que je me motive pour l'attaquer !

    RépondreSupprimer