28 janv. 2015

[Chronique] L'Éveil du Léviathan - James S.A. Corey

Résumé : L'éveil du Léviathan, c'est du space-opéra dans le système solaire, où l'humanité s'est émancipée de son berceau terrestre pour terraformer Mars, et peupler des astéroïdes de la Ceinture transformés en stations giratoires. On y suit deux personnages au caractère bien différent : il y a Holden, le Terrien, promu capitaine de vaisseau spatial par nécessité, dont l'honnêteté irréfléchie le conduit à jouer un rôle décisif dans les événements qui vont bouleverser le système solaire, et il y a Miller, le Ceinturien, policier blasé originaire de l'astéroïde Cérès, à l'intuition aiguisée, qui s'accroche à poursuivre une quête dont l'objet se trouve être au coeur du mystère qui va ébranler le système solaire.
Car une sorte de virus démembre les humains et les assemble encore vivants en une bouillie de chaire...
***

On peut dire que le roman démarre bien vite, et en particulier le premier chapitre m'a vraiment accrochée. Il y a d'ailleurs tout au long du roman un sens du suspens assez développé, si bien qu'à la fin d'un chapitre, on assiste souvent à un petit coup de théâtre ou un rebondissement et on a vite envie d'enchaîner sur le suivant. En fait, le changement de chapitre me faisait parfois un effet similaire aux coupures pour la publicité américaine introduites au moment critique dans les dessins animés de ma jeunesse : comme il n'y avait pas de réclame dans les versions françaises, ça faisait l'effet d'une mini-pause au moment du suspens le plus fort (avec comme un raccord un peu raté), et puis ça continue...

Le dynamisme de la narration vient aussi de l'alternance constante entre les points de vue de Miller et Holden. C'est assez intéressant car une scène peut être d'abord racontée du point de vue de l'un puis ça bascule et on se retrouve de l'autre côté. En plus les personnages sont tous très attachants, entre Holden le capitaine soucieux de son équipage, Miller l'agent de police un peu désespéré, Naomi la capitaine en second toujours calme et raisonnée, Amos le mécanicien costaud et sympa, et Alex le jeune pilote fragile mais toujours efficace à son poste.

Enfin, côté histoire c'est assez sympathique, comme un bon vieux space opéra qui nous fait voyager jusqu'à 4g d'accélération d'astéroïde en station spatiale, mêlé d'une intrigue policière avec des méchants pas gentils du tout, et sur fond de guerre interplanétaire. L'aspect noir de l'histoire, un peu sanglant parfois (je peux maintenant m'imaginer à quoi ressemblerait une tête qui explose en apesanteur...) est aussi assez jouissif. Bref, j'ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture et il n'est pas certain de mon côté que j'attende la traduction des deux tomes suivants pour poursuivre l'aventure...


***
L'Éveil du Léviathan, The Expanse 1
James S.A. Corey (alias Daniel Abraham et Ty Franck)
Actes Sud, juin 2014, 625 pages
(Publication originale : Leviathan wakes, Orbit Books, 2011)
Traduction : Thierry Arson
Illustration : Dmytryj Epyk

2 commentaires:

  1. J'en ai lu pas mal de bonnes critiques, il va falloir que je me le procure celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va sans dire que je recommande sans hésiter :-) c'est un très bon divertissement.

      Supprimer